Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de montaulinfo.over-blog.com

Le blog de montaulinfo.over-blog.com

Pratique et promotion d'actions citoyennes dans la commune de MONTAULIN et le département de l'AUBE . Notamment : étude et critique de gestion des collectivités administratives ( finances , impôts , équipement , urbanisme , environnement )

Déchets : appel aux ménagères auboises , pour rire un peu !

Mesdames , svp , protestez contre la mise à la poubelle...........de l'hortographe !!

 

 

En ces temps difficiles où  les feuilles des impôts locaux ont pesé lourd , il convient de dire son mot , notamment quand certains mettent l'accent sur nos restes ......

 

Sur le site " sdeda.fr " , l'éditorial de la présidente en tête du rapport annuel 2010 m'a  interpellé dès sa première ligne que je reproduis : " Les premières années d'existence de notre syndicat ( 2002-2004 ) furent consacrées à la construction de 15 déchèteries " .

 

L'aimable présidente conclut : " Je vous remercie de toute l'attention que vous porterez à ce document et je vous invite à prendre contact avec nous pour de plus amples renseignements . "

 

D'où cette question : pourquoi écrire déchèterie ?

 

Désignait-on autrefois les ouvrières auboises du textile comme salariées de bonnèterie ?

 

A présent , et comme toujours dans le passé , vous êtes heureusement  coquettes , et si possible tenez votre intérieur coquet . Faites-vous alors montre de coquèterie?

 

Fut un temps où de savants linguistes locaux croisèrent le fer , seulement verbal s'entend , pour savoir s'il fallait écrire la côte des Bars , ou la côte des Bar .

 

Je ne compte plus les erreurs journalistiques qui impriment la côte pour parler en fait de la cote ........ 

 

Certes , il y un précédent officiel fâcheux avec les femmes nommées sous-préfet , qu'on qualifie de sous-préfètes .

Mais , on n'en est pas encore venu à qualifier leur siège de " sous-préfèterie " .........

 

 

Demandons donc à Mme BOEGLIN de préférer déchetteries , par messages à  l'adresse " sdeda@wanadoo.fr  " .

 

Il est vrai que  mon petit Larousse , au mot déchetterie  ( nom déposé , mais par on ne sait qui ) , croit bon de mettre entre parenthèse : " l'Académie écrit déchèterie " . Mais ce n'est ni la première , ni la dernière bêtise des académiciens immortels !!

 

Elle laissera dès lors le choix aux  puissants clubs de scrabble d'autant que , s'agissant de loisirs associatifs , ils  ne peuvent  plus être  aidés pour l'achat de dictionnaires par les subventions de fonctionnement du Conseil général , plan de rigueur oblige selon M. ADNOT !!

 

Evidemment je me suis réservé le mot de la fin : billet .


Mme la vice-présidente du Conseil général déléguée aux finances et donc aux recettes départementales , aura bientôt à connaître des revenus de l'auditorium ; donc , de l'encaissement du prix des entrées ne serait-ce qu'au travers de la convention de délégation à un organisme gestionnaire .

Aussi , à moins qu'il n'y ait que des abonnements et des accès VIP gratuits , on y délivrera des billets d'entrée .

 

Mme BOEGLIN ( aussi professeur ) , écrira-t-elle alors qu'il s'agira d'une billèterie ?

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

copié, collé... 03/11/2011 10:48


"En choisissant la forme déchèterie, l’Académie française a marqué sa préférence pour la forme la plus simple et la plus conforme à l’esprit de la langue. Force est de constater en effet que les
termes féminins comportant le suffixe -erie et directement dérivés de substantifs en -et ne comptent qu’un seul t : c’est le cas de termes entrés dans l’usage depuis fort longtemps, comme
bonneterie (XVe siècle), gobeleterie (XVIIIe siècle), mousqueterie (XVIIe siècle) ou parqueterie (XIXe siècle). Le mot billetterie, créé très récemment (1873), pour remplacer l’anglais ticketting,
fait figure d’exception (la graphie billeterie, bien qu’elle ne soit enregistrée par aucun dictionnaire, est d’ailleurs assez largement usitée).

D’autre part, l’Académie a tenu à ce que déchèterie comporte un accent grave afin d’en indiquer clairement la prononciation, conformément à l’esprit des Rectifications de l’orthographe de 1990 car,
à la différence de la plupart des termes cités ci-dessus où deux prononciations du e sont possibles (è ou eu), le terme déchèterie ne connaît que la prononciation è. Précisons également que le
terme déchetterie était à l’origine un nom déposé et que le choix de la forme déchèterie permettait, au moment où elle est entrée dans le Dictionnaire, d’éviter que l’usage de ce terme puisse être
limité.

Il faut néanmoins reconnaître que la forme déchetterie s’est très largement répandue dans l’usage : il est probable que l’Académie étudiera à nouveau le terme lors de la prochaine édition de son
Dictionnaire et réfléchira à la possibilité de signaler les deux graphies."